Aller au contenu principal

Hydrogène propre

Produire de l’hydrogène via un procédé à faibles émissions de carbone

A l’heure où la diminution des émissions de CO2 est au cœur des préoccupations sociétales quotidiennes, Air Liquide développe des technologies et solutions innovantes visant à réduire les émissions de CO2 issues de la production d’hydrogène. Même si les principales applications de l’hydrogène concernent la chimie et le raffinage, son utilisation dans d’autres secteurs, tels que les transports propres, est en plein essor.

14 milliards m3

d’hydrogène produit par le Groupe en 2015

La production actuelle pourrait alimenter
10 millions

de véhicules hydrogène

En 2015, le rejet de
1,200,000 tonnes d'OS

a été évité grâce à l'utilisation de l'hydrogène

Contactez-nous

Par e-mail

Mise en œuvre de technologies de captage et de valorisation du CO2 rejeté lors de la production d’hydrogène à partir du gaz naturel, utilisation d’énergies renouvelables pour l’électrolyse de l’eau, ou encore instauration du reformage du biogaz : vous pouvez vous aussi contribuer à cette dynamique positive à nos côtés.

Grâce à sa démarche Blue Hydrogen, qui engage le Groupe à produire au moins 50 % de l’hydrogène qu’il utilise à partir de procédés décarbonés, Air Liquide dispose déjà de certaines solutions majeures dans son portefeuille.

Vidéo

Hype taxi : hydrogen vehicle

Captage du CO2

Aujourd’hui, l’hydrogène est pour l’essentiel produit à partir du procédé de reformage à la vapeur (SMR) du gaz naturel. Cryocap™, solution cryogénique qui permet de capter le CO2 rejeté lors du procédé de production d’hydrogène, est une première technologique innovante dans ce domaine, développée par Air Liquide. De plus, cette technologie pourrait contribuer à améliorer l’efficacité du procédé et de ce fait induire un rendement accru de la production d’hydrogène. Après avoir été purifié, le CO2 ainsi capté permet de répondre aux besoins en gaz carbonique de divers secteurs industriels (carbonatation des boissons gazeuses, préservation et surgélation des aliments, etc.). A Port Jérôme, en France, où Air Liquide produit de l’hydrogène pour une raffinerie située à proximité, le Groupe a mis en place la première unité Cryocap™, dont la capacité de captage est de 100 000 tonnes de CO2 par an.

Jusqu’à 20 % de production d’H2 supplémentaire
Entre 60 et 90 % du CO2 rejeté est capté

Electrolyse de l’eau

L’hydrogène propre peut aussi provenir du procédé d’électrolyse de l’eau. En pilotant HyBalance, un projet majeur en Europe, Air Liquide contribue à promouvoir les avantages de cette technologie. Développé plus précisément au Danemark, ce projet bénéficie du soutien du Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking et du programme danois ForskEL. Il vise à démontrer à grande échelle l’intégralité de la chaîne de valeur, du stockage de l’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables, telles que l’éolien, aux applications dans les transports propres et les secteurs industriels. De plus, cette solution permet d’équilibrer le réseau. L’hydrogène sera utilisé pour le secteur des transports propres, et alimentera notamment les 5 stations de recharges d’hydrogène exploitées par Air Liquide au Danemark et la soixantaine de véhicules électriques à hydrogène en circulation dans le pays.

Aux Etats-Unis, Air Liquide aura recours à une solution innovante pour l’approvisionnement en hydrogène de la station de recharge de Braintree, dans le Massachussets : un dispositif d’électrolyse de l’eau. Reposant sur la technologie PEM (Proton Exchange Membrane), l’électrolyse permettra de produire de l’hydrogène directement sur site.

Reformage du biogaz

La production d’hydrogène à partir du biométhane fait également partie de l’initiative Blue Hydrogen développée par Air Liquide, visant à décarboner cette filière de façon progressive. Grâce à un procédé d’épuration, le biométhane peut être produit à partir de biogaz, composé pour l’essentiel de méthane et de dioxyde de carbone. Le biogaz est une énergie renouvelable produite lors de la digestion anaérobie de la biomasse ou issue de décharges contrôlées. Le biométhane ainsi obtenu peut être utilisé pour la production de bio-hydrogène.

La récente mise en service d’une station d’hydrogène pour le grand public à Offenbach am Main, en Allemagne, en partenariat avec Hyundai, est venue illustrer cette chaîne de valeur.

Hydrogen as fuel for car and bus

Focus

Blue Hydrogen : l’engagement d’Air Liquide

Avec sa démarche Blue Hydrogen, Air Liquide s’oriente vers une décarbonisation progressive de sa production d’hydrogène dédié aux applications énergétiques.

En savoir plus

Concrètement, Air Liquide s’engage à produire au moins 50 % de l’hydrogène nécessaire à ces applications sans rejet de CO2 d’ici à 2020 en combinant :

  • le reformage de biogaz,
  • l’utilisation des énergies renouvelables via l’électrolyse de l’eau,
  • l’usage des technologies de captage et de valorisation du CO2 émis lors de la production d’hydrogène à partir de gaz naturel.

Même lorsqu’il est produit à partir de gaz naturel, l’hydrogène est une énergie vertueuse : à distance parcourue égale, les voitures électriques à hydrogène permettent de diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux véhicules à combustion.

Fermer