Aller au contenu principal

Logistique

Ouvert

Airbus, Air Liquide et VINCI Airports annoncent un partenariat pour développer l'usage de l'hydrogène et accélérer la décarbonation du secteur aérien

Air Liquide, Airbus and Groupe ADP partner to prepare Paris airports for the hydrogen era
Airbus, Air Liquide et VINCI Airports annoncent un partenariat pour développer l'usage de l'hydrogène et accélérer la décarbonation du secteur aérien

Airbus, Air Liquide et VINCI Airports, trois acteurs majeurs de l’aviation, de l’hydrogène et de l’industrie aéroportuaire, collaborent pour développer l’usage de l’hydrogène dans les aéroports et constituer le réseau aéroportuaire européen nécessaire à l’accueil du futur avion à hydrogène. L’aéroport pilote de Lyon-Saint Exupéry (France) accueillera les premières installations dès 2023. Ce partenariat traduit l’ambition commune des trois groupes de combiner leurs expertises respectives pour accompagner la décarbonation du transport aérien.

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry (centre d’excellence de VINCI Airports pour l’innovation) a été choisi comme aéroport pilote par les partenaires. La mise en œuvre de ce projet comprend plusieurs étapes :

  • A partir de 2023 : déploiement d’une station de distribution d’hydrogène gazeux à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry. Cette station permettra d’alimenter à la fois les véhicules terrestres (bus de piste, camions, engins de manutention…) de l’aéroport et ceux de ses partenaires, mais également les poids lourds qui circulent aux abords. Cette première étape est indispensable pour tester les installations et la dynamique de l’aéroport en tant que “hub hydrogène” de sa zone d’influence.
  • Entre 2023 et 2030 : déploiement des infrastructures d’hydrogène liquide qui permettront le chargement d’hydrogène dans les réservoirs des futurs aéronefs.
  • Au-delà de 2030 : déploiement de l’infrastructure hydrogène allant de la production à la distribution massive d’hydrogène liquide dans l’aéroport.

À horizon 2030, les trois partenaires étudieront la possibilité d’équiper le réseau  aéroportuaire européen de VINCI Airports, avec les installations de production, stockage et fourniture d’hydrogène nécessaires aux usages au sol, ainsi qu’à bord des avions.

Ce partenariat illustre l'engagement commun des partenaires à décarboner le transport aérien et constitue une avancée majeure pour le développement de l’hydrogène au sein de l’écosystème aéroportuaire. Il s’appuie sur le savoir-faire d’Airbus dans les avions commerciaux, sur l’expertise d’Air Liquide dans la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur hydrogène (production, liquéfaction, stockage et distribution) ainsi que sur la portée mondiale de VINCI Airports, premier opérateur aéroportuaire privé avec 45 aéroports dans 12 pays, ce qui contribuera à créer l’effet réseau recherché.

L’engagement Air Liquide en faveur de l’hydrogène
En plein alignement avec l'Accord de Paris de 2015, les engagements d'Air Liquide répondent à l'urgence du changement climatique et de la transition énergétique, en visant la neutralité carbone d'ici 2050. En tant que pionnier de l'hydrogène, le Groupe est convaincu que l'hydrogène est une pierre angulaire de la transition énergétique. Au cours des 50 dernières années, le Groupe a développé une expertise unique et maîtrise l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, de la production et du stockage à la distribution de l'hydrogène en tant que vecteur d'énergie propre pour une large gamme d'applications telles que les usages industriels et la mobilité propre. Air Liquide s’engage à atteindre plusieurs objectifs, investir environ 8 milliards d’euros dans la chaîne de valeur complète de l’hydrogène bas carbone d’ici à 2035, et une capacité totale d'électrolyse de 3 GW d’ici à 2030.