Aller au contenu principal

Logistique

Ouvert

Air Liquide et Lotte Chemical nouent une alliance stratégique pour déployer la chaîne d’approvisionnement de l’hydrogène en Corée du Sud

Air Liquide and Lotte Chemical enter a strategic alliance for the hydrogen supply chain deployment in South Korea
Air Liquide et Lotte Chemical nouent une alliance stratégique pour déployer la chaîne d’approvisionnement de l’hydrogène en Corée du Sud

Air Liquide Korea et Lotte Chemical, acteur majeur en Corée, créent une co-entreprise pour développer la chaîne logistique de l’hydrogène pour les marchés de la mobilité en Corée du Sud. Les deux entreprises vont investir à travers la co-entreprise dans une nouvelle génération de centres de conditionnement d’hydrogène de grande taille à Daesan et à Ulsan. Elles anticipent des synergies importantes et des développements contribuant à l’émergence d’une économie hydrogène en Corée.

Air Liquide s’allie avec Lotte, l’un des plus grands groupes sud-coréens, pour co-investir dans une nouvelle génération de centres de conditionnement d’hydrogène à grande échelle en Corée du Sud. Les deux premiers sites seront stratégiquement situés dans les bassins industriels de Daesan et d’Ulsan pour desservir les zones densément peuplées de la métropole de Séoul et de la province de Gyeonggi dans le nord-ouest, ainsi que les régions métropolitaines d’Ulsan/Daegu/Busan et les provinces de Gyeongsang dans le sud-est.

Les forces des deux Groupes sont complémentaires. Air Liquide apportera son expertise en matière de conception, fabrication et exploitation des technologies clé de l’hydrogène, notamment pour le conditionnement et la distribution de l’hydrogène, ainsi que les stations de distribution d’hydrogène. Par ailleurs, l’accès à de grandes quantités d’hydrogène sera rendu possible via les sources de Lotte Chemical situées dans les principaux bassins industriels sud-coréens de Daesan et d’Ulsan. Ces sites sont stratégiquement positionnés pour héberger les plateformes de conditionnement et les stations de recharge et répondre notamment à la demande en hydrogène de la flotte de camions du Groupe Lotte. Air Liquide Korea et Lotte Chemical investiront respectivement 60% et 40% dans cette co-entreprise.

La Corée du Sud est à la pointe du développement d’une économie hydrogène et d’une mobilité propre, que le pays met en œuvre à travers le plan « Hydrogen Economy Roadmap ». La demande en hydrogène destiné à la mobilité en Corée du Sud devrait atteindre 100 tonnes par jour d’ici 2025 et plus de 1 000 tonnes par jour d’ici 2030.

François Abrial, membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide, supervisant l’Asie-Pacifique, a déclaré :

« Nous sommes heureux de nouer cette alliance stratégique avec Lotte Chemical, un acteur industriel majeur, afin d’unir nos forces et d’accélérer le développement du secteur de l’hydrogène en Corée du Sud. Air Liquide s’est engagé à contribuer activement et à investir dans l’ensemble de la chaîne hydrogène, de la production au stockage, ainsi que dans la distribution et le développement d’applications spécifiques pour des usages finaux. En ligne avec ses objectifs de Développement Durable, qui incluent la neutralité carbone d’ici 2050, Air Liquide a pour ambition de contribuer activement à l’émergence d’une société bas carbone. »

L’engagement Air Liquide en faveur de l’hydrogène
En plein alignement avec l'Accord de Paris de 2015, les engagements d'Air Liquide répondent à l'urgence du changement climatique et de la transition énergétique, en visant la neutralité carbone d'ici 2050. En tant que pionnier de l'hydrogène, le Groupe est convaincu que l'hydrogène est une pierre angulaire de la transition énergétique. Au cours des 50 dernières années, le Groupe a développé une expertise unique et maîtrise l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, de la production et du stockage à la distribution de l'hydrogène en tant que vecteur d'énergie propre pour une large gamme d'applications telles que les usages industriels et la mobilité propre. Air Liquide s’engage à atteindre plusieurs objectifs, investir environ 8 milliards d’euros dans la chaîne de valeur complète de l’hydrogène bas carbone d’ici à 2035, et une capacité totale d'électrolyse de 3 GW d’ici à 2030.