Aller au contenu principal

Logistique

Ouvert

Air Liquide et Eni s'associent pour développer la mobilité hydrogène

Air Liquide et Eni s'associent pour développer la mobilité hydrogène

Air Liquide et Eni unissent leurs forces pour développer la mobilité hydrogène, qui fait partie des solutions pour décarboner le secteur du transport. Les deux entreprises ont noué un partenariat visant à investir dans le développement des infrastructures nécessaires à l’expansion de la mobilité hydrogène en Italie.

Air Liquide et Eni ont signé une Lettre d’intention afin de permettre la mise en place durable d’un réseau étendu de stations de recharge hydrogène en Italie. Cette collaboration prévoit en premier lieu une étude de faisabilité du développement d’une chaîne logistique d’hydrogène bas carbone et renouvelable permettant d’alimenter le marché des véhicules à pile à combustible dans la mobilité lourde et légère. Les partenaires identifieront également les emplacements stratégiques pour l’implantation de stations hydrogène en Italie.

Ce partenariat s’appuiera sur l’expertise d’Air Liquide sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène (production, transport, stockage et distribution) et sur l’expertise d’Eni dans les activités commerciales et de détail avec un large réseau existant de stations service. Cette coopération vise à promouvoir le développement des technologies, savoir-faire et infrastructures nécessaires à la mobilité hydrogène. Dans ce cadre, de nouveaux partenariats avec d'autres acteurs pertinents seront étudiés.

Pascal Vinet, Directeur de la Société et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide supervisant les activités Europe Industries, a déclaré :

« Décarboner le secteur du transport représente l’un des défis majeurs de la transition énergétique. La mise en place d’un réseau de stations hydrogène constitue un jalon essentiel pour y parvenir. L’alliance entre un leader de l’hydrogène et une entreprise mondiale intégrée de l'énergie telle que Eni va permettre de mettre en place un réseau étendu d’accès à l’hydrogène en Italie. Avec notre partenaire de longue date Eni, nous avons l’ambition commune de contribuer à un avenir plus durable grâce à l’hydrogène. »

Giuseppe Ricci, General Manager Energy Evolution chez Eni, a ajouté :

« Cet accord avec Air Liquide représente une nouvelle étape dans la promotion d’une mobilité durable. La décarbonation du transport doit s'appuyer sur les synergies et la complémentarité avec les technologies existantes. Pour cette raison, Eni a lancé des activités allant du renforcement des systèmes pour véhicules électriques à la production de biocarburants, de la distribution de biométhane à celle d'hydrogène, l’un des produits permettant de réduire les émissions sur lequel le Groupe entend accélérer. Eni inaugurera début 2022 la première station hydrogène dans un environnement urbain en Italie, à Mestre (Vénétie), puis une seconde à San Donato Milanese (Milan). Notre accord avec Air Liquide permet de renforcer une coopération entre opérateurs pour une efficacité encore plus grande sur la voie de la transition énergétique. »

L'engagement d'Air Liquide en faveur de l'hydrogène
En plein alignement avec l'Accord de Paris de 2015, les engagements d'Air Liquide répondent à l'urgence du changement climatique et de la transition énergétique, en visant la neutralité carbone d'ici 2050. En tant que pionnier de l'hydrogène, le Groupe est convaincu que l'hydrogène est une pierre angulaire de la transition énergétique. Au cours des 50 dernières années, le Groupe a développé une expertise unique et maîtrise l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, de la production et du stockage à la distribution de l'hydrogène en tant que vecteur d'énergie propre pour une large gamme d'applications telles que les usages industriels et la mobilité propre. Air Liquide s’engage à atteindre plusieurs objectifs, investir environ 8 milliards d’euros dans la chaîne de valeur complète de l’hydrogène bas carbone d’ici à 2035, et une capacité totale d'électrolyse de 3 GW d’ici à 2030.