Aller au contenu principal

Air Liquide acteur majeur du premier projet ‘Power to Hydrogen’ au service des transports propres

Hydrogen powered car

Mené au Danemark, le projet HyBalance porte sur la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau pour servir le secteur des transports. Ce projet de démonstration sera le premier à couvrir l’intégralité de la chaîne de valeur, de la production d’hydrogène à partir d’énergies renouvelables à l’utilisateur final. Il s’appuiera sur cinq stations de recharge d’hydrogène existantes et plus de 60 véhicules électriques à hydrogène en circulation. Air Liquide est un acteur majeur de ce projet d’un montant de 15 millions d’euros, qui bénéficie d’un financement du Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking (FCHJU), partenariat public-privé européen, et du soutien du programme danois ForskEL.

Le Danemark a été retenu pour ce projet innovant en raison de son engagement en matière d’énergies renouvelables. En 2012, le pays a défini l’une des stratégies énergétiques les plus ambitieuses en Europe, avec environ 50 % de son électricité produite à partir de sources éoliennes d’ici 2020, la suppression totale des énergies fossiles dans les secteurs du chauffage et de l’électricité d’ici 2035, et l’indépendance vis-à-vis des énergies fossiles d’ici 2050, en les remplaçant par un mix de différentes sources d’énergie renouvelable.

Dans ce pays, Air Liquide exploite déjà un réseau de cinq stations de recharge d’hydrogène via Copenhagen Hydrogen Network (CHN), co-entreprise entre le Groupe et H2 Logic. Le projet HyBalance contribuera à accélérer le développement du réseau de mobilité propre au Danemark.

Ce projet sera une première mondiale puisqu’il intègre de nouvelles technologies clés en matière de production d’hydrogène, avec un électrolyseur PEM (Membrane Echangeuse de Protons) d’1 MW fourni par la société Hydrogenics et une chaîne d’approvisionnement en hydrogène à haute pression pour les stations de recharge. Air Liquide exploitera l’unité de production d’hydrogène et le centre de remplissage.

La production de l’hydrogène sera lancée fin 2017, à partir de l’électrolyse de l’eau. Le projet prévoit de stocker l’électricité obtenue à partir d’une énergie renouvelable, le vent, grâce à des éoliennes. Cela permettra de contribuer à l’équilibrage du réseau, tout en favorisant le déploiement des sources d’énergie renouvelable. L’hydrogène, qui sera utilisé pour des modes de transports propres et par des clients industriels, contribuera à la réalisation de la démarche Blue Hydrogen d’Air Liquide.

Pierre-Etienne Franc, Vice Président Air Liquide Marchés et Technologies avancés, a déclaré :

« Face à l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, il devient indispensable de stocker l’énergie propre et de généraliser son utilisation en aval dans des secteurs encore dépendants des énergies fossiles tels que les transports. L’hydrogène est l’un des principaux atouts permettant de réaliser pleinement la transition énergétique. »

Pour plus d’informations sur le projet accédez au site web d'Hybalance 
« Le projet HyBalance a reçu un financement du Fuel Cells and Hydrogen 2 Joint Undertaking (FCH 2 JU) dans le cadre de la convention de subvention N°671384. FCH 2 JU bénéficie du soutien du programme Horizon 2020 de recherche et d’innovation de l’Union européenne, ainsi que de la France, de l’Allemagne, du Danemark et de la Belgique. »

En savoir plus