Depuis le 17 mai à Forbach, du biométhane est injecté au réseau français

le
  • News

Dans le contexte actuel de transition énergétique, l’injection du biométhane dans le réseau de gaz naturel marque une nouvelle étape dans l’importance accordée aux gaz énergétiques dans le monde de demain. Depuis vendredi 17 mai, 9h27, l’injection dans le réseau public du biométhane produit sur le site Méthavalor, à partir du tri et du traitement de biodéchets est devenu réalité.

Air Liquide a participé activement à ce succès en permettant au biogaz de devenir biomethane via son unité d’épuration à membranes. En plus du Sydeme, d’autres partenaires ont collaboré au projet global du lancement d’une filière biométhane Methavalor : GrDF pour l’injection dans le réseau, IVECO pour la flotte de véhicules au gaz et GNVERT opérateur de mobilité durable du Groupe GDF SUEZ et acteur majeur de la filière Gaz Naturel Véhicules (GNV) en France.

L’injection a démarré et la flotte de véhicules du Sydeme roule désormais au biométhane, grâce au tri des biodéchets de l’ensemble des habitants du territoire du Sydeme. L’unité d’épuration du biogaz est entrée dans sa phase de fonctionnement nominale avec une capacité de traitement de 100 Nm3/h de biogaz brut.

"Nous nous réjouissons de l’injection de biométhane dans le réseau public, il s’agit de la dernière étape majeure de ce projet novateur qui contribue à la préservation de l’environnement tout en apportant une solution performante en matière de production d’énergie renouvelable. C’est un signal fort quant à la place que doivent jouer les différents vecteurs d’énergie gazeux dans le contexte actuel de transition énergétique" déclare Pierre-Etienne Franc, Directeur Air Liquide Advanced Business and Technologies.